Son corps est mort, sans vie

Mon corps vit vers la mort

Vacarme, sirènes hurlantes

Hôpital, de fièvre brûlante

Il meurt, c'en est fini de lui

Je meurs, il va changer mon sort.

 

Il file sur les routes

Vers sa dernière escale.

Autour de lui le doute,

Chez ses parents, s'installe :

" Faut-il donner, garder tout ou partie de lui?

Qu'avait-il décidé de faire après sa vie ? "

On parle, on s'interroge, on ne sait que penser,

Le temps nous est compté, il faut se décider.

"Je suis pour ! – Que dis-tu? Tu es trop jeune Léa !

- C'est mon frère, je sais tout ! Il s'est confié à moi… "

La famille incrédule étudie la question

Ce serait le trahir que d'oser dire non…

Autre lieu, on s'affaire autour de lui :

Un cœur, des poumons, des reins, c'est parti

Ce qui faisait de lui un homme

Va en sauver six cette nuit.

Un peu partout ses chromosomes

Vont sauver des gens et des  vies.

Vingt-deux heure, c'est terminé,

Son corps tout vide est refermé.

Il va rejoindre sa famille,

Ils l'ont perdu, leur vie vacille,

Mais ne cesseront de l'aimer…

 

Il est vingt-deux heure, on m'appelle.

Le coup de fil tant attendu !

Celui qui fera de moi celle

Qu'aujourd'hui je suis devenue.

Après la joie, l'angoisse monte

Et si je ne revenais pas ?

Ma fille pleure, elle en a honte

" Il ne faut pas mon petit chat !

Maman fera tout ce qu'elle peut

Pour se battre et pour revenir.

Je voudrais exaucer ton vœu

Et ne plus te faire souffrir. "

Mais déjà les lumières amères

Et le lieu de nos Au revoir

La nuit est là, la lune éclaire

Ma longue plongée dans le noir.

 Dans l'ambulance, la route file à toute allure

Je n'arrive plus à parler

J'ai froid. J'ai peur. Je ne sais si j'ai la carrure

Pour faire face et pour gagner.

Nuit blanche, angoisse, tout s'accélère

Il est l'heure d'aller au bloc

J'ai très peur de les laisser faire

Toutes mes pensées s'entrechoquent.

Mais déjà j'ai quitté la Terre

Un mois d'Enfer et de souffrance

Un mois où j'ai cru mourir chaque jour

Où j'ai marqué à jamais l'enfance

De ma petite puce d'amour.

Elle vient mais ne me parle pas

Elle vient, ne me regarde pas.

" Pourquoi ? écris-je fébrilement. "

Pas de réponse à ma question

Je ne saurai qu'après longtemps

Qu'elle faisait face à ses démons.

" Tu parles pas, ne souris pas, tu ne fais rien. "

Voilà ce qui plongeait mon ange en plein chaos.

Comment t'aider mon ange ? Je ne sais pas bien

Ce qui pourrait soulager ta peine et tes maux.

Enfin je quitte ce cachot

Enfin je respire et c'est beau.

Mes jambes ne me tiennent plus

Mais je respire à plein poumons

Plus de trois mois que je n'ai vu

Les balles de foin, ma maison…

 

Un appel a changé ma vie

Un appel a détruit la vôtre

Nos vies se croisent, il part je vis

Il a donné sa vie à d'autres.

Une petite fille rit

Léa dit adieu à son frère

" Maman, on fait la course, dit ? "

Elle, se blottit contre sa mère.